Sophrologie : les techniques de relaxation

La sophrologie et la relaxation sont étroitement liées. C’est pour cela qu’on parle souvent de techniques de relaxation lorsqu’on vise à gérer le stress et à éliminer la fatigue et tensions. On note en même temps que cette médecine douce offre la possibilité de ne faire qu’un avec son corps et de résoudre différents types de problèmes.

La respiration par le ventre

Tout au long de la semaine, la fatigue et tensions sans oublier le stress sont omniprésents. Les embouteillages, le travail, les conflits, etc. les origines de ces troubles sont tellement nombreux. D’ailleurs, ils ne sont pas uniquement psychiques mais également physiques, à ne citer que les tensions nerveuses et les contractures musculaires. Pour s’en débarrasser au quotidien, la sophrologie et ses techniques de relaxation sont préconisées. Pour cela, on dispose d’un exercice de base. Il consiste à travailler la respiration abdominale (on gonfle le ventre) pendant un moment. L’avantage de cette technique est sa discrétion et donc réalisable à tout moment de la journée.

Évacuer la tension en retenant sa respiration

Il arrive que la fatigue et tensions s’accumulent à cause du travail. La tension se focalise alors au niveau du ventre dans la plupart des cas. On peut déjà avoir adopté la technique de relaxation adéquate sans qu’on s’en rende compte. L’idée est de retenir sa respiration pour ensuite souffler lentement. Avec la sophrologie, on comprend et on est bien conscient de chaque étape à réaliser pour l’exercice. On prend une position assise puis on s’assure que le dos soit bien droit. On projette le regard à l’infini et on inspire par le nez en gonflant le ventre. On retient pendant un moment la respiration pour avoir une sensation de bien-être. Parmi les diverses techniques de relaxation, celle-ci est rapide. On expire en toute douceur par la bouche.

La gestion du pic de stress

Les pics de stress apparaissent suite à certaines situations. Pour y remédier, il faut effectuer un exercice respiratoire. Ainsi, on s’assoit, le dos bien droit, le regard vers l’infini et on se concentre sur des images positives. On plaque les mains sur la poitrine et on veille à ce qu’elles s’ajustent au mouvement de la cage thoracique. Lorsque l’inspiration est profonde, chaque expiration entraînera un resserrement des mains. On répète l’exercice d’inspiration-expiration au moins trois fois. On inspire profondément et on expire lentement vers la fin de l’exercice. Pour échapper l’air, on ouvre la bouche de sorte qu’elle forme un petit trou.